28

MAISON BUSSAC TROPIQUES

"Fare" charentais

Architecture

Juin 2019

Illustration ensoleillée

Fare : Fare ou faré [farē] : Habitation polynésienne traditionnelle. À l’origine, fare est le terme tahitien pour désigner la maison. _ Wiki

A Bussac, sur les coteaux de la Charente, la famille Micheliinatoofa se rêve de nouveau sur les hauteurs d'une île pacifique. Qu'il pleuve à torrent ou que la chaleur humide perturbe la respiration, à Tahiti tout se passe dehors, à l'abri. La maison doit être largement ouverte sur son grand jardin en contrebas et offrir des espaces extérieurs généreux. Elle doit conjuguer le végétal du "fare" Polynésien et le minéral des maisons charentaises, tout en étant écologiquement vertueuse.

La maison s'implante au point le plus haut de la grande parcelle où la réglementation impose une zone constructible restreinte au regard de la superficie du terrain. En plus du fait de libérer un grand jardin au Sud, cette contrainte a conduit VOUS à dessiner un projet se développant de manière transversale du nord-est du site vers le sud-ouest, pour occuper au mieux cette bande de constructibilité à la forme parallélépipédique.

À l'intérieur, le plan fonctionne autour d'une bande structurante qui rassemble les espaces techniques et les circulations du projet dans sa plus grande longueur. De part et d'autres de cette bande servante, les espaces servis se développent. Tout en maximisant les vues et l'orientation des pièces vers le sud, la partie séjour profite d'une triple orientation qui lui confère des apports solaires du matin au soir.
Dans les angles de ce plan crénelé se logent une grande terrasse, des coursives et une remise extérieure, tous abrités par des larges débords de toitures et autres couvertures translucides.
Alors que l'enduit à la chaux blanche contextualise le projet dans son territoire, le bois des brises-vues et de la charpente aux poutres biseautées évoque les tropiques lointains, à l'instar des pilotis sur lesquels le "fare" charentais se dresse. En s'adaptant à la déclivité du terrain sans terrassement aucun, la maison aux murs ossature bois isolés paille limite son empreinte écologique et paysagère, elle ne s'impose pas à son environnement mais compose avec.

Fare : A traditional polynesian house. Originally, "fare" is a tahitian term to describe a house. _Wiki

Even down in Bussac, Charente, France, the Micheliinatoofa family dreams of living on the highlands of a pacific island. Should it be pooring with rain or should the humidity and heat disturb proper breathing, everything in Tahiti occurs outside, under shelter. This house should therefore be generously open on a spacious garden and offer multiple exterior spaces. This construction aims to unites the vegetal side of the "faré" and the mineral side of the charenteese house, along with an ecological vertue.

The house settles on the high point of the plot of land, where the local rules lead to a restraining area of constructibility, giving space for the garden on the lower part. The project unwraps itself on a transversal from north-east to south-west to occupy as best as possible the paralellipedic buildable plot.
Inside, the plan works around a long structuring corridor that groups all technical spaces and circulations. All the living spaces come with the very best views and settle on either side of this strip. The living room has a triple orientation that allows the sun to enter all day long.

A generous terrasse, a gangway and an outdoor shed folow the angles of this crenelated plan,  covered by a roof overhang. The white lime finish inserts the project in its local context, while the wooden structure gives a wink to the faraway tropic. The construction adapts itself to the declivity with pilotis without any earthwork, as a "faré" would do. The wall of wood, straw and lime limit the environmental footprint while composing with the local landscape.



 

Bien à VOUS

  • Collectif VOUS - Facebook
  • Collectif VOUS - Instagram
  • Collectif VOUS - Twitter
logo collectif vous